Apprentissage des Kanjis 漢字

Maintenant que nous sommes habitués aux Hiraganas et aux Katakanas, nous pouvons commencer à apprendre les Kanjis. Les kanjis venus de la Chine vers les 5ème et 6ème siècles ont été japonisés au fur des siècles. Nous avons par exemple les Manyo-ganas qui nous ont permis de transcrire phonétiquement les kanjis, qui sont devenus des alphabets Hiraganas et Katakanas. Si les Hiraganas et les Katakanas nous informent principalement sur les sons (comme les alphabets occidentaux A, B, C etc.), les Kanjis sont dotés des significations. Pour y voir clair, voici l'exemple des kanjis : 私 qu'on prononce (わたし)/watashi/ signifie "je". 森 (もり)/mori/ signifie "forêt" 美しい (うつくしい)/utsukushii/ signifie "beau, belle" 花 (はな)/hana/ signifie "fleur" 見ました(みました)/mimashita/ signifie le verbe "voir" au passé Vous pouvez remarquer que les kanjis peuvent représenter, entre autres les noms, le radical des adjectifs, le radical des verbes. Quant aux suffixes des adjectifs et des verbes (-しい dans 美しい et -ました dans 見ました), on les écrit en hiraganas et ils peuvent changer de formes selon les verbes auxiliaires qui s'attachent aux radicaux. Voici une phrase : 私は森で美しい花を見ました。
/watashi ha moride utsukushii hana wo mimashita/ J'ai vu des belles fleurs dans la forêt. Ainsi, les kanjis jouent un rôle visuel aussi. Non seulement ils signifient quelque chose, on peut également reconnaître leurs fonctions (pronoms, noms, adjectifs, verbes). Si on se contentait d'écrire en Hiraganas,
わたしはもりでうつくしいはなをみました。
cela nous demande d'abord une opération mentale, c'est à dire le découpage de la phrase en groupe de mots d'autant plus qu'on ne utilise pas d'espace pour séparer les mots! Les mots sont attachés dans une phrase sans espace.
わたしはもりでうつくしいはなをみました。 > わたしは/もりで/うつくしい/はなを/みました。 Ensuite, nous allons interpréter le sens et la fonction de chaque groupe de mots.
Le fait d'écrire en Hiraganas ne nous facilite pas la tâche à cause aussi des homophones (des mots de pononciation identique et de sens différents)très fréquents en japonais. Pour être plus précis, leurs intonations sont toutefois différentes, mais l'écriture ne nous permet pas de cerner cette différence d'intonations. Alors on pourrait les qualifier des homographes (des mots de même orthographe et de sens différents) si on se contente d'écrire en Hiraganas ou Katakanas. Dance cet exemple, le mot "はな" peut correpondre aux mots "fleur" et "nez".
Heureusement, le contexte もりで "dans la forêt" nous permet de sélectionner "fleur" plutôt que "nez" . Par contre, si nous écrivons en kanjis, il n'y aura pas ce genre d'ambiguïté. En effet, "fleur" s'écrit 花 et "nez" 鼻 en kanji. Ainsi, nous avons un accès direct au sens du mot. Maintenant, regardons un kanji de près pour le prononcer et le tracer correctement.
La lecture du kanji :

Le kanji 花 comme d'autres kanjis comporte deux types de prononciations : la lecture par le son "カ" /ka/ qu'on appelle on-yomi et la lecture par le sens "はな" /hana/ appelé kun-yomi.
花 カ, はな
Comme vous avez pu constater, on-yomi (lecture par le son) s'écrit en katakana alors que kun-yomi (lecture par le sens) s'écrit en hiragana. La lecture par le son se rapproche de la prononciation chinoise et la plupart du temps, un kanji correspond à une syllabe (dans notre exemple, /ka/ pour le kanji 花) alors que la lecture par le sens (/hana/ dans notre exemple)est une prononciation propre en japonais.  Si vous cherchez ce mot dans le dictionnaire, vous pouvez le chercher aussi bien avec la lecture par le son /ka/ qu'avec la lecture par le sens /hana/.
Les significations du kanji :

花 /ka/, /hana/ signifie 1. fleur(s) 2. le métaphore de la splendeur, de la beauté des choses 3. le quartier du divertissement pour les adultes ex) Ka-gai Si vous cherchez ce mot avec la lecture par le sens /hana/, vous allez trouver d'autres significations telles que l'abréviation de l'arrangement floral /ike-bana/ et celui des offrandes.
Alors comment on distingue la lecture par le son et la lecture par le sens?
A quel moment on prononce /hana/ et /ka/?
La lecture par le sens /hana/ nous permet d'utiliser le mot seul.
Il a une signification autonome telle que "fleur".
Quant à la lecture par le son /ka/, le kanji 花 est souvent associé à d'autres kanjis pour former un mot. Par exemple, 開花 /kaika/ signifie la floraison 開(s'ouvrire) + 花 (fleur)= floraison.
Il s'agit d'un mot composé de deux kanjis.
A ce moment là, 花 se prononce /ka/ et non pas /hana/.
En réalité, la façon de prononcer un kanji n'est pas aussi systématique que cela, il faut donc étudier le mot, les kanjis au cas par cas selon leur usage.
Je vais résumer très grossièrement que le nom formé d'au moins de deux kanjis se prononcent dans la plupart des cas en on-yomi.
Par exemple :
開花 /kaika/ (s'ouvrir + fleur = floraison),  
会話/kaiwa/ (rencontrer + parler = conversation)
L'adjectif, le verbe attachés aux verbes auxiliares (qui s'écrivent eux en hiraganas) se prononcent en kun-yomi.
ex) 美しい/utsuku-shii/ (beau, belle) 、話す /hana-su/ (parler)
La composition du kanji :
Selon Yaeko S. Habein et Gerald B. Mathias, dans leur « Manuel des Kanji usuels » regroupent les kanjis en trois catégories. (source wikipedia) 1. Les kanjis « à forme de base » provenant de pictogrammes, signes unitaires, relativement simples, ne pouvant être décomposés (comme 日: soleil ou 月: lune) 2. Les kanjis de type « composé sémantique », qui résultent de la combinaison de deux ou plusieurs formes de base dont les significations entrent en jeu dans le sens du composé (Ex : 明 = 日+月 = lumière) 3. Les Kanjis du type « composé phonétique » : association d'un élément qui représente un sens et un élément représentant le son. Par ailleurs, le composant phonétique transmet son sens au nouveau kanji. Cette catégorie est la plus nombreuse (1310 parmi les 1945 jōyō kanji. Ex : 扶 (prononcé « fu ») = 扌(main) + 夫 [phonétique qui se prononce « fu » et signifie « homme »] : main + homme = aide, soutien). Dans le cas de 花, il est composé de 艹 (herbe) + 化(métamorphose) et se prononce /ka/ en on-yomi (lecture par le son) : herbe + métamorphose = fleur. On pourrait donc le qualifier d'un kanji du type phonétique. D'ailleurs, la partie 艹 est appelée kusa-kanmuri : la clef du type "kusa-kanmuri" (littéralement la couronne en herbe) qui se place au dessus d'un autre élément du kanji. En effet, le kanji à moins qu'il ne s'agisse d'un kanji à forme de base qui ne peut pas être décomposé, il est formé d'une clef (部首 bushu) + un autre élément du kanji. Par exemple, avec la clef 艹, nous pouvons composer des kanjis tels que 草 (herbe)、菜(herbe potagère)、蒼 (bleu pâle) etc. Vous avez d'autres types de clés que "kanmuri" qui se place en haut. Il s'agit des clés qui se placent à gauche "hen", à droite "tsukuri", en dessous "ashi", en haut et à gauche "tare", à gauche et en bas "nyo" et autour "kamae". On verra tout cela au fur et à mesure..
Le tracé du kanji :
Respecter l'ordre des traits du kanji va vous faciliter l'écriture du kanji! Les règles du tracé des kanjis sont multiples et complexes selon les kanjis, mais je me contente ici de vous présenter les règles de base qui sont applicables à tous les kanjis. 1. on trace les traits horizontaux de gauche à droite. 2. on trace les traits verticaux du haut vers le bas. La plupart du temps, on commence par la partie en haut à gauche et on finit par la partie en bas à droite. Pour apprendre le tracé des kanjis, je vous propose de regarder trois sites : http://kakijun.main.jp/main/SGixmain1.html
Pour bien connaître un kanji, on peut donc apprendre : -ses prononciations (on-yomi et kun-yomi : c'est pratique pour chercher un mot ou un kanji dans le dictionnaire) -ses significations -sa composition (une clé + un autre élément ou une seule forme de base) -son tracé -le nombre de traits (celui de la clé et celui de l'ensemble d'un kanji : c'est pratique pour chercher un kanji dans le dictionnaire des kanjis)
ex) 花
読み/yomi/, ses prononciations : 音読み (on-yomi) "カ" et 訓読み (kun-yomi) "はな"
意味/imi/, ses significations : fleurs, le métaphore de la splendeur, de la beauté des choses, le quartier du divertissement pour les adultes etc.
構成要素/kousei-youso/, sa composition : 艹(部首/bushu/ clef du type kusa-kanmuri) + 化 (/ka/, "métamorphose")
筆順/hitsujun/、書き順 /kakijun/, son tracé :

画数 /kakusuu/, le nombre de traits : 7 traits au total dont 3 traits pour la clef 艹 (kusa-kanmuri)
Alors, maintenant qu'on a appris le kanji 花, faisons quelques phrases. (私は)花を買います。/(watashi-ha) hana-wo kaimasu/ (J'achète des fleurs.) (私は)花が好きです。/(watashi-ha) hana-ga sukidesu/ (J'aime les fleurs.) (私は)花火が好きです。/(watashi-ha) hanabi-ga sukidesu/ (J'aime les feux d'artifice.) A l'oral, les Japonais aiment ne pas préciser le sujet lorsque cela semble être évident dans la conversation. Au lieu de dire "J'achète des fleurs", on peut dire "achète des fleurs". Puisque que c'est moi qui parle, c'est moi qui est le sujet d'action "acheter"..
Bookmark and Share

0 コメント:

DAZ Studio 4 Advanced